Forum RPG Star Wars - 200 ans plus tard

200 ans après Luke, Leïa, etc., une période sombre, les Jedi placés au même rang que les Sith, les deux ordres présumés disparus. Que s'est-il passé ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Passager clandestin

Aller en bas 
AuteurMessage
Nim Tyval
Politicien
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 22/01/2018
Localisation : Coruscant

MessageSujet: Passager clandestin   Sam 24 Mar - 19:14

La rampe s'était levée, les moteurs m'avaient rendue sourde, puis enfin, le vaisseau décolla et s'avança lentement dans l'espace...

Il y avait longtemps que je n'avais pas pris de vaisseau. Un voyage sur Crait, c'était la pire destination pour reprendre les voyages à travers la galaxie.

Je soupirai et m'installai sur une chaise près de mon père et croisa mes mains sur mes genoux de la même manière que mon père, le dos droit, le menton redressé, un regard froid dirigé vers les deux soldats autour de nous. Deux autres patrouillaient dans le vaisseau et le dernier était au poste de pilotage. La générale arriva bientôt, rangea son arme à sa ceinture puis regarda mon père :

- Tout est en ordre monsieur. Le vaisseau part pour Crait.

Mon père hocha lentement la tête avant de reprendre sa position première. Mais une soldate arriva à la suite de la générale et se mit au garde-à-vous :

- Générale, le pilote demande à vous voir.

- Que se passe-t-il ? demanda soudainement mon père

La soldate tourna un regard insondable vers lui :

- Je ne peux pas le dire, monsieur. Mais il demande à voir la générale. Elle vous tiendra au courant s'il faut prendre une décision, et ce sera à vous de le faire si elle prend, selon vous, la mauvaise.

La générale attendit que mon père acquiesce pour partir au poste de pilotage, puis elle disparut, suivie de la soldate.

Je commençais à m'ennuyer. Je regardai à droite, puis à gauche à la recherche d'une occupation, de quelque chose à réprimander à un soldat, mais rien ne bougeait et leur position était impeccable. Etait-ce la générale qui leur avait enseigné cette perfection?

Je ne connaissais pas grand chose de la générale, mais son histoire m'intéressait, d'après ce que mon père m'avait dit d'elle. Une simple phrase lâchée à un dîner, mais qu'importe... Au moins, lorsque la générale revenait, j'aurais quelque chose à faire...

Mais elle ne revenait pas. Exaspérée, et voyant sûrement le temps plus long qu'il ne l'était, je me levai pour chercher un soldat, ou le poste de pilotage en lui-même. Mais je voulais le faire seule.

Je partis donc dans la même direction dans laquelle la générale et son inférieure étaient allées, avant d'arriver à un embranchement. Je pris à gauche, pour aboutir à une porte. Je l'ouvris, pour vérifier, mais ne découvrit que la salle des machines, fumant et empestant. Je râlai intérieurement, puis me retournai pour m'en aller. Je m'arrêtai au milieu du couloir, puis jeta un regard en arrière pour vérifier si j'avais encore le temps de la claquer... Mais la découvrit fermée.

Je n'avais pas le souvenir de l'avoir fermée, mais après tout...


HRP : Enchaîne, Xun, mais j'aimerai bien qu'elle arrive au poste de pilotage avec Xun qui l'a suivie Very Happy Je te demande juste de me laisser le soin d'inventer la réaction de July, aussi bien via les paroles qu'en son fort intérieur. Vala c'est tout...
Revenir en haut Aller en bas
Xun Bloom
Citoyen


Messages : 4
Date d'inscription : 21/03/2018

MessageSujet: Re: Passager clandestin   Dim 25 Mar - 17:14

A peine eut-on décollé, je sortis de ma cachette derrière la chaudière, dont je savais qu'elle serait brulante avant peu. Pendant un moment, il ne se passa rien de spécial, et je commençai à me dire que le voyage allait être vraiment, VRAIMENT long.

Et puis j'entendis des pas dans le couloir. Je plongeai derrière la chaudière, ce qui me valut de nombreuses cloques plus grosses que je n'en avais jamais eues, et terriblement douloureuses, juste avant que la porte ne s'ouvre sur...

La fille.

A peine rentrée, elle jeta un coup d'oeil alentours, puis ressortit. Sans fermer la porte. Aussitôt, je me ruais hors de ma cachette et à sa suite. Au bout de quelques pas, elle se retourna et je n'eus que le temps de me reculer dans l'ombre hors de son champ de vision. Elle haussa un sourcil en découvrant la porte fermée. J'étouffai un juron. Mais quel idiot. Elle l'avait laissée ouverte et, bêtement, je l'avais refermée derrière moi en me lançant à sa suite.

Mais elle ne sembla pas s'y attarder et repartit. Je la suivis encore.

La fille semblait savoir parfaitement où elle allait car elle avançait avec assurance. A certains embranchements, elle prenait un couloir, se trouvait face à un cul de sac, et faisait alors marche arrière, auquel cas je n'avais que le temps de me cacher dans un quelconque renfoncement. Après tout, ce n'était pas très différent d'une filature sur Coruscant...

Enfin, elle arriva devant une porte qu'elle poussa sans hésiter. J'attendis un instant puis la poussai et entrai à sa suite.

Je me trouvais dans le poste de pilotage.

Et tous les yeux étaient braqués sur moi.



HRPG : Ca vous va comme ça ? A toi July Wink
Revenir en haut Aller en bas
July Napazi
Protecteur
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 22/03/2018

MessageSujet: Re: Passager clandestin   Dim 25 Mar - 19:22

Je laissai coulisser la porte avec une attitude autoritaire, ma soldate me suivant avec la même assurance.

- Que se passe-t-il?

- Générale...

Le copilote me désigna une jauge sur l'écran de contrôle avec un regard inquiet :

- La jauge n'est pas assez pleine pour le voyage jusqu'à Crait. Nous allons devoir faire étape sur Tatooine le temps de rendre le vaisseau opérationnel pour la suite du voyage.

- Le vaisseau avait-il été entièrement rechargé avant le décollage? demandai-je, impassible.

- Nous l'ignorons, générale, mais nous en sommes presque sûrs. Il y a dû avoir un problème en salle des machines, mais il est trop tard pour le régler.

- N'avez-vous pas apporté de quoi recharger le vaisseau ?

- Je crois voir où vous voulez en venir. Oui, en effet, mais le rechargement demande des réglages sur la partie extérieure du vaisseau...

Je me retins de me pincer l'arrête du nez. Cachant mon agacement, je regarda le pilote, occupé à programmer l'itinéraire et à faire des calculs, puis dirigea mon regard vers le copilote :

- Bien. Je vais prévenir notre important passager de la nouvelle, puis je viendrai vous donner confirmation.

- Mon général, nous n'avons pas le choix...

- Et je n'ai pas d'autre choix que de demander à monsieur son avis sur la question. Vous m'en voyez navrée.

J'allais me détourner pour partir, quand j'entendis la porte s'ouvrir, et une voix s'élever :

- Vous en mettez du temps ! Mon père et moi aimerions connaître le problème, s'il y en a un !

Je reconnus la voix de la fille du représentant. Il ne manquait plus que ça. Je me tournai vers elle :

- Milles excuses, mademoiselle, mais le copilote ici présent me rendait compte de notre difficile situation. Si vous le voulez bien, je vais vous l'expliquer calmement en présence de votre père, car mon rôle n'est pas répéter l'information, mais de l'interpréter et de la transmettre, en cette situation.

J'étais peut-être un peu trop ferme, mais ce n'était pas une gamine favorisée qui allait m'apprendre mon métier, et un peu d'autorité autre que celle de ses parents ne lui ferait pas de mal. La petite se détourna simplement de moi, sans que je puisse connaître sa réaction.

Et au moment où j'allais enfin appuyer sur le bouton qui me permettrait de sortir et de faire mon boulot, cette dernière s'ouvrit sur un grand brun d'à peu près l'âge de la petite, que je reconnus immédiatement. Le copilote, qui assistait également à la scène, devait le connaître aussi, puisqu'il prononça avant que je ne le fasse :

- Xun?

Sans me préoccuper de la manière dont ils se connaissaient (sûrement par les parents du jeune garçon, qui étaient Protecteurs), je le regardais avec sévérité, m'avançai vers lui et le pris par l'oreille en avançant dans le couloir en direction du représentant :

- Je ne sais pas ce que tu fiches ici, mais tes parents seront informés, jeune homme, sois-en certain ! Et après t'avoir annoncé à monsieur Tyval, nous aurons une petite discussion !

HRP : Et valaaaa! Je laisse Xun continuer parce que c'est plus marrant de voir sa réaction d'abord. Juste, ne me fais pas parler. Je préfère inventer moi-même mes paroles. Mais si tu tiens vraiment à utiliser mon L.A., contente-toi de dire que j'ai l'air sévère et mécontente. Ou si tu veux ajouter un truc, comme tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Passager clandestin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Passager clandestin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paris enneigée, le début d'un long voyage ♪[PV Olwen]
» Passager clandestin [PV Arthuria]
» Comment devenir matelot. (Ou surtout comment être un passager clandestin... et pas doué.) [PV Leia & Janny]
» Trafic clandestin.
» barre plave passager D25 ou D30

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RPG Star Wars - 200 ans plus tard :: Dans l'espace :: Le vide-
Sauter vers: