Forum RPG Star Wars - 200 ans plus tard

200 ans après Luke, Leïa, etc., une période sombre, les Jedi placés au même rang que les Sith, les deux ordres présumés disparus. Que s'est-il passé ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dans la boutique d'une créature peu recommandable

Aller en bas 
AuteurMessage
Wok Anitaka
Esclave
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : Ici et nulle part en même temps. Enfin derrière toi sur le moment...

MessageSujet: Dans la boutique d'une créature peu recommandable   Sam 24 Mar - 9:48

RP flash-back avec Elton Risender
L.A. mutuel

Les mains en sang, je m'assis contre un mur, dans l'arrière-boutique. C'était moi qui étais en charge de réparer les véhicules les plus performants, mais qui étaient aussi les plus difficiles à réparer. Les rouages me coupaient les mains et je m'étais coincée plusieurs fois le doigt dans le mécanisme... C'était une chance que j'aie encore dix doigts et dix orteils.

Essoufflée, je regardai Isturr passer devant moi avec son habituel sourire d'un homme qui vient de faire une bonne affaire. Il me regarda à peine et partit s'asseoir à son comptoir, comme devinant qu'un client allait entrer. La première fois qu'il avait fait ça, je l'avais regardé avec des yeux ronds. Mais comme il se trompait rarement sur ce sujet, j'avais cessé de chercher à comprendre, et je me contentais de mon silence qui en disait long.

La porte d'entrée sonna, et je me penchai légèrement pour voir entrer un client à l'air malveillant, aux cheveux bruns et aux yeux d'un bleu assez particulier. Je haussai un sourcil : il n'avait pas l'air impressionné ou mal à l'aise, ou même étonné face à Isturr. Un nouveau client l'était toujours en général.

- Que puis-je pour vous? demanda d'une voix faussée mon propriétaire, une grimace qui se voulait être un sourire collée sur le visage

Intérieurement, je songeai qu'il resterait toujours aussi laid, même avec l'air le plus sincère et bienveillant qu'il ne pourrait jamais avoir.

- Je voudrais... Voir ce que vous avez, lâcha lentement le jeune humain.

Isturr sourit et lui fit un rapide inventaire de ce qu'il vendait. Le jeune homme se pencha par-dessus le comptoir et lui chuchota quelque chose, si bas que je ne pus l'entendre.

Le tas de morve se redressa vivement, cependant, jubilant.

- Je vais voir cela tout de suite ! Tsa ! s'écria-t-il dans ma direction.

Tsa était le mot qu'il employait pour m'appeler. La chose qui se rapprochait le plus d'un nom, si on exceptait le vrai que j'avais eut, et dont je me souvenais encore.

- Non, répondis-je dans la langue vulgaire des bas-fonds. J'ai travaillé toute la matinée sur les véhicules, et toute la nuit dernière. Je dois me reposer si je ne veux pas mourir de fatigue pour la suite.

Je savais que cette éventualité lui faisait peur : premièrement, il se retrouverait avec un cadavre dont il ne saurait quoi faire. Deuxièmement, j'étais très utile en boutique, et troisièmement, un esclave, c'est cher. Il savait parfaitement que je pouvais tenir bien plus que cela, mais si je décidais de ne rien donner, je ne donnais rien. Et il ne pouvait pas me forcer indéfiniment : je risquais de mourir de fatigue pour de bon.

Il lança le même juron qu'il lançait lorsque je lui sortait cette réplique et se dirigea vers le garage avec un regard furieux dans ma direction. Puis il adoucit son visage à l'intention de son client :

- Je reviens, ne vous en faites pas !

J'avais encore gagné cette bataille, mais je perdais du terrain. Si je ne me reprenait pas très vite, il finirait par me faire lui lécher les semelles pour les nettoyer.

Cette probabilité me répugna tant que je ne pus me retenir de cracher par terre, comme si je venais de lécher les pieds de quelqu'un.

Le jeune homme m'avait remarquée lorsqu'Isturr m'avait interpellée, et depuis, n'arrêtait pas de me fixer. Je lui lançai un regard noir avant de lui lâcher avec verve :

- Quoi? T'as un problème?

Je disais ça sur la défensive, plus pour éviter de la pitié, ou une raillerie. Je n'étais pas à plaindre comparée à lui, qui venait dans la boutique de cet escroc pour faire affaire. Je me fichais qu'il le prenne mal ou non de toute façon ça ne changeait pas grand chose à ma situation.

(NOTE HRP : description d'Isturr : un amas de chair rose, comme un gros tas qu'on aurait monté sur deux jambes courtes mais épaisses, et quatre ailes de mouche agrandies, avec des bras aussi épais que les jambes en un peu plus long. Une tête plus claire, grasse et écrasée. Charmante créature, n'est-il pas? PS : ce n'est pas la description première mais je la change)
Revenir en haut Aller en bas
http://laboucledu131102-rpg.forumactif.com
Elton Risender
Mercenaire
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 23/03/2018

MessageSujet: Re: Dans la boutique d'une créature peu recommandable   Sam 24 Mar - 12:40

3 jours que j'errais dans l'espace, moteur principale à bout de force, et plus de carburant.
Elton se jura de ne plus voler les vaisseaux au hasard, il était en train d'en payer le prix. Ces saletés de riches se faisaient réellement arnaquer à ce point ?
Tss, même lui, du haut de ses quinze ans savait choisir les vaisseaux alors qu'il n'y avait jamais touché ni de près ni de loin.
Enfin, sauf lorsqu'il est poursuivit par les  Protecteurs....
Mais ça, c'était un autre problème.
Il vit au loin une planète qui semblait être un désert, il en déduit que ce devait être Tatooine.
Attendez.
A QUELLE MOMENT EST-IL ALLER AUSSI LOIN !?
il soupira et vit avec tristesse le peu de carburant qu'il restait.
Ce n'était pas étonnant qu'il n'en ais plus, il avait traversé la moitié de la galaxie en 3 jours !!

Quelques minutes plus tard il atterri non loin d'une boutique.
Il prit naturellement une cape noir qui traînait sur un tonneaux juste là, après tout, il n'était pas à ça près de toutes façon.

La boutique était vide, un jeune garçon, ou jeune fille peut être était adossé, les mains en sang.
Au comptoir, un monstre de gelé rose volante lui adressait une sorte de...sourire ?
Une sorte de nausée l'envahis, déjà que l'esclavage n'étais pas son délire, alors ce... truc, raah !
Il préférait ne pas y penser.

- Que puis-je pour vous?

Ce truc savait parler en plus !? Soit damnée vie horrible !
Préférant éviter les arnaques et le commercialisme, il répondit vaguement:

- Je voudrais... Voir ce que vous avez.

- Je vais voir cela tout de suite ! Tsa !

La chose se tourna vers la jeune fille ou garçon ? A son grand étonnement, il/elle répondit:

- Non, répondis-je dans la langue vulgaire des bas-fonds. J'ai travaillé toute la matinée sur les véhicules, et toute la nuit dernière. Je dois me reposer si je ne veux pas mourir de fatigue pour la suite.

Contrarié, la monstruosité lâcha vers Elton:

- Je reviens, ne vous en faites pas !

Elton se tourna vers la jeune fille. Il la plaignait, ses mains était ensanglanté....
Si ça se trouve, il avait assez pour l'acheter puis la libérer ensuite....

- Quoi? T'as un problème?

-Non, aucuns, je réfléchissais. Tu bosses sur les vaisseaux c'est ça ?

Elton vérifia que la chose n'était pas encore revenu et chuchota à la jeune fille

-Je n'ai pas confiance envers ce... truc visqueux et horrible, j'aimerais que tu y jettes un coup d’œil toi même si ça ne te dérange pas...
Mais bon, tes mains sont en sangs, il ne doit pas te laisser beaucoup de temps, si tu n'en a pas ou que tu préfère faire autre chose, je comprendrais.
Revenir en haut Aller en bas
Wok Anitaka
Esclave
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : Ici et nulle part en même temps. Enfin derrière toi sur le moment...

MessageSujet: Re: Dans la boutique d'une créature peu recommandable   Dim 25 Mar - 20:19

Je n'aimais pas du tout qu'on me prenne en pitié. Il était plutôt bien parti avec son ton d'indifférence, mais lorsqu'il était arrivé à mes mains en sang et à mon temps de travail, j'avais détourné le regard, l'air vexée, et avait répliqué :

- T'as raison de pas faire confiance à Isturr, mais si t'as des ronds, il sera plus ou moins honnête avec toi pour que tu reviennes et que tu le repayes. Je suppose que ce que tu as demandé doit être assez cher. Un conseil : si t'as pas de fric ne lui dit pas. Maintenant fiche-moi la paix.

Il pourrait se permettre de me plaindre lorsqu'il aura vécu ce que j'ai vécu, à savoir la perte d'un, puis de plusieurs êtres chers, puis d'être réduit en esclavage avec l'intention ferme de s'en libérer un jour. Je ne voulais plus qu'il ne m'adresse le moindre mot, je n'aimais pas le ton qui pointait dans sa voix...
Revenir en haut Aller en bas
http://laboucledu131102-rpg.forumactif.com
Elton Risender
Mercenaire
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 23/03/2018

MessageSujet: Re: Dans la boutique d'une créature peu recommandable   Mar 27 Mar - 13:36

Comme si cela n'était pas étonnant l'enfant répondit:

- T'as raison de pas faire confiance à Isturr, mais si t'as des ronds, il sera plus ou moins honnête avec toi pour que tu reviennes et que tu le repayes. Je suppose que ce que tu as demandé doit être assez cher. Un conseil : si t'as pas de fric ne lui dit pas. Maintenant fiche-moi la paix.

Comme si il avait pitié. Il était juste révolté et dégoutté. Il répondit d'un ton plus sec encore

-J'veux pas te décevoir, mais ma pitié tu te la met la où je pense, je t'ai dit ça par unique compassion et pour éviter ce .... truc là
dit il d'un ton dégoutté en jetant un regard vers l'arrière boutique. Il lui jeta un sac de pièce d'or.
-Tiens, prend ça, et répare mon vaisseau si tu veux, je me débrouillerais pour rester ici quelques temps pour t'en laisser, si tu veux pas pis, ton maître risque juste d'être énervé d'avoir perdu un client potentiel.

C'est bon, le sale gosse l'avait énervé, il s'accouda au comptoir et attendant le dénommé Isturr
Revenir en haut Aller en bas
Wok Anitaka
Esclave
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : Ici et nulle part en même temps. Enfin derrière toi sur le moment...

MessageSujet: Re: Dans la boutique d'une créature peu recommandable   Mar 27 Mar - 21:54

Sous la première réplique du jeune homme, je ne répondis pas, ne réagis pas. Bien sûr, j'étais vexée qu'il s'énerve si vite, j'étais même énervée. Mais j'avais appris à ne pas réagir aux piques de ce genre. J'en avais l'habitude.

Mais cependant, lorsqu'il me jeta un sac qui tintait et me parla de nettoyer un vaisseau et de la colère d'Isturr, je me mis à ricaner. Et je tournai la tête vers lui :

- Ton sac d'argent ne vaut rien. Et de toutes façons il ne me servira pas.

Je fis sauter ce dernier au creux de ma main et le lui lançais :

- Tu en auras plus besoin que moi. Et tu auras d'autres problèmes aussi, si tu me laisse cet argent, ou si tu pars. J'ai commis plus grave que de faire partir un client. A ce propos, tu n'es pas le premier.

Ma colère s'était calmée. L'humour était la meilleure de mes armes, lorsqu'un peu de tactique s'imposait. Je le cherchai avec un regard moqueur :

- Au fait, moi c'est Wok.
Revenir en haut Aller en bas
http://laboucledu131102-rpg.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans la boutique d'une créature peu recommandable   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans la boutique d'une créature peu recommandable
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bienvenue dans ma boutique!
» Elyhan K. Lalwende[Elfe][Haute-Prêtresse][TEBI]
» [Achat dans la boutique de vètement SW] Mushi Mushi?
» Légendes et créatures
» Entrez dans ma boutique, vous y trouverez peut-être votre bonheur! ~Boutique Ouverte~ (1/6)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RPG Star Wars - 200 ans plus tard :: Tatooine :: Bas-fonds de Mos Espa-
Sauter vers: