Forum RPG Star Wars - 200 ans plus tard

200 ans après Luke, Leïa, etc., une période sombre, les Jedi placés au même rang que les Sith, les deux ordres présumés disparus. Que s'est-il passé ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Hangar dans le Poste Principal des Protecteurs

Aller en bas 
AuteurMessage
July Napazi
Protecteur
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 22/03/2018

MessageSujet: Le Hangar dans le Poste Principal des Protecteurs   Ven 23 Mar - 22:27

RP avec Xun Bloom (la canaille) et Nim Tyval
Avec leur L.A. et le mien (d'après ce que j'ai compris)

Les Personnes de haut rang chez les Protecteurs, comme moi, avaient le droit de prendre un moment dans une minuscule pièce à côté des hangars, pour enfiler leur costume. Il y avait un miroir prévu aussi, demandé par un ancien chef d'escouade assez fier de l'épingle accrochée à son uniforme.

Je n'aimais pas les miroirs. Pour la bonne et simple raison que je devais affronter l'image de mon corps ravagé par les blessures, causées par des ennemis, ou tout simplement ces inconnus qui avaient attaqué mon quartier, sur Naboo...

Je me détournai vivement de mon reflet, une main sur ma nuque, l'un des plus douloureux souvenirs de ma première rencontre avec un Sith... ou un Jedi, je ne me souvenais même plus tant les deux camps étaient indiférenciables l'un de l'autre. Ma mutation sur Coruscant m'avait aidée à m'éloigner de tout cela lors de mes patrouilles ou de mon temps de travail.

J'en oubliai l'évènement du jour : je devais me préparer le plus rapidement possible pour une escorte de la plus haute importance.

Je redressai la tête vers mon uniforme près-à-porter, et le mode d'emploi, toujours accroché, qui expliquait clairement les mesures à prendre en cas d'attaque. En ces cas-là, l'uniforme se faisait recouvrir par une armure, activée par une simple pression sur une poche de poitrine.

J'enfilai rapidement mon habit et sortit de la "loge" en faisant claquer la porte et en la refermant grâce à mes empreintes digitales. J'avançai près du vaisseau où attendaient cinq soldats qui m'avaient accompagnés de nombreuses fois dans des expéditions à risque. Je leur fit un petit signe de tête, qu'ils me rendirent bien volontiers, et nous attendîmes l'homme à escorter, qui n'était autre que le représentant économique officiel de Coruscant. Rien que ça !

J'ai été informée à la dernière minute des plans, mais je ne connaissais ni notre destination, ni notre but. Je ne pouvais poser des questions qu'aux pilotes ou à mes Inférieurs. Autrement, ce serait de l'insolence. Si l'on ne me l'avait pas dit, je ne devais pas le savoir. Et l'on oubliait jamais de transmettre une information à un général-en-chef.

Je vis bientôt arriver un grand homme brun avec la peau sur les os, qui dégageait une aura dure, et aussi froide que son regard.

A côté de lui, marchait une petite fille blonde emmitouflée dans un manteau protégeant au maximum du froid, le menton redressé, un regard supérieur posé sur mes soldats. Elle devait être sa fille.

Père et fille s'avancèrent vers moi. Le père me tendit une main sèche que je serra.

- Générale Napazi, je présume? J'ai entendu parler de vos nombreux exploits. C'est un plaisir d'enfin vous rencontrer. Je ne m'inquièterai pas pour cette mission, en sachant que vous êtes chargée de ma sécurité, vous et vos talentueux soldats.

J'avais l'impression que les compliments et la générosité n'étaient pas chose commune chez lui, aussi bien de part son apparence que part le regard légèrement étonné que sa fille lui avait lancé pendant une fraction de seconde. Aussi, j'esquissai un sourire reconnaissant et le salua. Il devait avoir entendu parler plus que de mes exploits. C'était sûr. Peut-être était-il simplement satisfait de mon aversion envers les possesseurs de la force ?

Les deux êtres presque vidés de toute couleur me dépassèrent pour passer par la porte du vaisseau. Un petit vaisseau discret mais assez moderne dans l'ensemble. Je me retournai dans leur direction et fis signe à mes soldats de me suivre.

La porte se referma derrière nous, et avec elle, l'étrange impression que cette expédition ne se passerait pas comme prévu naquit dans mon esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Xun Bloom
Citoyen


Messages : 4
Date d'inscription : 21/03/2018

MessageSujet: Re: Le Hangar dans le Poste Principal des Protecteurs   Sam 24 Mar - 11:07

Oui oui July, LA mutuel accordé, t'inquiète Wink


Je me faufile derrière un vaisseau. Je n'aurais jamais cru arriver là un jour. Moi, Xun Bloom, fils de Zaxen et Melia Bloom, les deux Protecteurs les plus lamentablement paranos de la Protection, je me retrouve aujourd'hui à me planquer dans le hangar du Poste principal des Protecteurs pour pouvoir suivre... Suivre quoi ?


[FLASHBACK]

Elle rentre dans le bâtiment du Politique. Voilà plusieurs jours que je la suis. Dès la première fois que je l'ai vue, je me suis senti irrémédiablement attiré vers elle. Alors qu'elle semblait imperméable à mon charme naturel qui regroupe autour de moi toutes les filles de Coruscant. Depuis, je ne l'ai pas quittée du regard un seul instant. Et voilà où ça me mène aujourd'hui : au pied du bâtiment central du système. Le Conseil.

Je suis impressionné car c'est la première fois que je viens. Mais il en faudrait plus pour m'arrêter. Je lui emboite le pas d'un air décidé. Cette filature me mène dans un long couloir non loin de la salle du Conseil, si j'en crois les panneaux qui apparaissent à tous les embranchements. La fille entre d'un pas décidé dans une petite salle. Avant que la porte ne se referme, j'ai le temps de reconnaitre une antichambre. Je décide de ne pas me risquer à entrer et me camoufle dans un renfoncement de porte pour attendre.

Un moment après, j'entends des voix dans l'antichambre. Celle de la fille et celle d'un homme qui parait d'âge mûr. Il a dû rentrer par la porte face à celle du couloir... Celle qui donne sur le Conseil.

Je regarde rapidement autour de moi, mais le couloir est vide. Alors je bondis vers la porte et y colle mon oreille juste à temps pour entendre :

- Prépare-toi, ma fille. Nous partons pour Crait.

[FIN DU FLASHBACK]



Et voilà comment, simplement pour ne pas perdre de vue une fille dont j'ignore même le nom, je me retrouve aujourd'hui à chercher dans un hangar lourdement gardé le vaisseau d'un haut représentant du système dans le but de m'y embarquer clandestinement. L'aventure ne me fait pas peur, je sais que j'ai déjà vécu pire.

J'aperçois soudain la fille. Accompagnée de son père, elle avance vers un vaisseau à l'opposé de l'endroit où je suis. Lequel vaisseau est gardé par...

Je retiens un cri de rage. July Napazi est la supérieure de mes parents. Et elle me connait parfaitement.

Il va falloir jouer serré.

Le père de la fille s'avance vers la générale et la salue. Ils semblent très absorbés par leur discussion. La porte du vaisseau est ouverte et tous lui font dos. Je saute sur l'occasion.

Courant à toutes jambes, courbé en deux, le plus silencieux possible, je contourne les soldats et grimpe dans le vaisseau le long de la rampe. Le vaisseau est petit mais luxueux. Je ne connais pas très bien ce type d'appareil mais ça ne doit pas être très différent des cargos de livraison...

J'estime ma marge de manoeuvre à environ trente secondes. Je cherche la salle des machines et finis par la trouver. J'ouvre la porte pourtant verrouillée grâce à une légère secousse électrique émanant d'un bâton passé à ma ceinture, la referme derrière moi de la même façon, et me cache derrière une chaudière.

Quelques minutes plus tard, la porte s'ouvre et j'entends des pas. Sans risquer un oeil hors de ma cachette, je me doute qu'il doit s'agir du mécanicien-chef venu faire une dernière vérification avant le départ. Je me recule le plus possible en priant pour qu'il ne me voie pas. Enfin, les pas s'éloignent et la porte se referme. Je ne m'autorise toujours pas à bouger. Après quelques instants, la chaudière qui me sert d'abri se met à chauffer et je devine que les machines ont dû être activées. Puis le vaisseau se met à bouger.

Il a décollé.

Et je suis à bord.

J'ai réussi.
Revenir en haut Aller en bas
Nim Tyval
Politicien
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 22/01/2018
Localisation : Coruscant

MessageSujet: Re: Le Hangar dans le Poste Principal des Protecteurs   Sam 24 Mar - 19:15

Suite du RP --> ici.

C'est à Xun de poster. Juste, Xun, arrête-toi au moment où July te voit si tu veux qu'il se fasse repérer
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Hangar dans le Poste Principal des Protecteurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Hangar dans le Poste Principal des Protecteurs
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mémorial des Braspartiates dans la Grande Guerre : 1916
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RPG Star Wars - 200 ans plus tard :: Coruscant :: Rues de Coruscant-
Sauter vers: