Forum RPG Star Wars - 200 ans plus tard

200 ans après Luke, Leïa, etc., une période sombre, les Jedi placés au même rang que les Sith, les deux ordres présumés disparus. Que s'est-il passé ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une ruelle peu fréquentée, derrière l'arène

Aller en bas 
AuteurMessage
Kelly Grey
Citoyen


Messages : 12
Date d'inscription : 07/01/2018
Age : 15
Localisation : Dans l'espaaaaace !!

MessageSujet: Une ruelle peu fréquentée, derrière l'arène   Mer 21 Mar - 17:55

Kelly cherchait l'inconnue. Elle avait eu du mal à échapper aux questions de son père et de sa soeur mais elle leur avait finalement faussé compagnie et maintenant, elle cherchait l'inconnue. Mais la jeune fille était introuvable, ce qui avait pour effet d'agacer prodigieusement Kelly. Il y avait plusieurs raisons pour lesquelles elle voulait lui parler, et la première était qu'elle devait savoir si elle avait vu juste ou non. Elle devait savoir si la fille courait pour Isturr ou pour lui échapper.

Ensuite, si c'était bien le deuxième cas, il fallait qu'elle fasse quelque chose. N'importe quoi, elle ne savait pas, mais quelque chose pour l'aider, pour l'accompagner, au moins pour lui dore qu'elle pourrait compter sur elle.

Et puis, c'était bête mais elle voulait aussi connaitre son nom. Juste comme ça, par principe. Parce qu'elles avaient interagi pendant toute la durée de la course, si bien que Kelly avait l'impression de la connaitre vraiment. C'était aussi la première fois qu'elle rencontrait un pilote qui était du même niveau qu'elle - à l'exception de sa soeur, bien sûr.

Enfin, elle voulait lui parler parce que l'inconnue lui devait des remerciements. C'était ridiculement puérile et intéressé mais si elle n'avait pas eu cette impulsion à la toute dernière seconde, la jeune fille n'aurait pas gagné.

Kelly déambulait donc dans les rues de Mos Espa à la recherche de la fille, mais sans résultat. Elle allait abandonner quand des cris de rage lui parvinrent derrière le coin d'une ruelle proche de l'arène :

- Espèce de sale menteur! Manipulateur! Connard! Ç'aurait été quoi ton excuse si j'avais gagné dans les règles? T'as jamais eu l'intention de me libérer! Fous-moi la paix, merde, qu'est-ce qui vaut la peine de me garder?

Kelly se figea et écouta. Elle avait l'intuition d'avoir retrouvé celle qu'elle cherchait. Mais pas dans les meilleures circonstances.

Quelle que soit la personne qui avait parlé, la réponse de son interlocuteur ne tarda pas :

- Tu rapportes beaucoup d'argent, et maintenant je sais que je pourrais te faire courir chaque course. J'ai des moyens très convaincants tu sais... Allez, on rentre à la maison!

La jeune fille risqua un coup d'oeil derrière le mur. Il s'agissait bien de la fille, qu'Isturr tenait par le col et tentait d'entraîner malgré sa résistance. Le sang de Kelly ne fit qu'un tour. Vive comme l'éclair, elle se baissa, ramassa une pierre, et la jeta vers Isturr. Le trafiquant se retourna et découvrit son habituelle cliente, un sourire moqueur aux lèvres.

- L'esclavage est interdit sur Tatooine depuis au moins 50 ans, tu le sais n'est-ce pas ?

Mais sa belle assurance disparut face à la réaction d'Isturr qui visiblement n'aimait pas que l'on pénètre ses petits secrets. Tirant un sifflet d'elle-ne-savait-où, il le porta à ses lèvres et souffla quatre ou cinq fois. Aussitôt, une demi-douzaine de mercenaires sortirent de nulle part pour bloquer toutes les issues.

- Occupez-vous de cette petite fouineuse.

Deux d'entre eux se ruèrent sur elle. La lutte fut courte. Malgré sa résistance furieuse, Kelly ne faisait pas le poids et se retrouva rapidement immobilisée au sol, maintenue de chaque côté par la poigne solide des mercenaires. Isturr marcha lentement vers elle, un sourire menaçant aux lèvres et un couteau à la main. Il s'arrêta juste au-dessus d'elle.

- Personne n'a jamais eu l'occasion de raconter au monde mes petits secrets.

Il brandit le couteau. Kelly vit la lame siffler en s'abattant sur elle et ferma les yeux dans la panique...



HRPG : JE T'INTERDIS DE LAISSER KELLY MOURIR Wink !!! A toi de voir si Wok intervient à temps pour lui éviter une blessure ou si elle est touchée quand même. En sachant que si elle doit se battre contre 6 mercenaires plus Isturr seule et en devant protéger Kelly, elle va avoir du mal x)
Revenir en haut Aller en bas
Wok Anitaka
Esclave
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : Ici et nulle part en même temps. Enfin derrière toi sur le moment...

MessageSujet: Re: Une ruelle peu fréquentée, derrière l'arène   Jeu 22 Mar - 11:54

Elle était folle.

Cette jeune pilote était totalement folle.

Wok la voyait recroquevillée sur le sol, maintenue par deux mercenaires qu'Isturr payait grassement pour qu'ils soient à son service. Wok les avait déjà vus lorsque l'argent changeait de main, et la suite ne lui disait rien qui vaille.

Aussitôt eut-elle cette pensée que le tas de morve sortit un couteau de sa ceinture et s'avança près de la coureuse, un sourire aux lèvres. Il allait la tuer. Il leva haut son arme, prononça une phrase menaçante sans se rendre compte qu'il avait relâché son étreinte sur son esclave et abattit son arme... Qui se ficha dans le sol, à quelques centimètres de la tête de la coureuse. Wok, haletante, attendit que la poussière qui s'était élevée suite à son rapide mouvement se dissipe pour esquisser un sourire et voir son crétin de propriétaire regarder stupidement sa main droite. Elle avait réussi à se laisser glisser de la main de son maître et à dévier l'arme.

- Ça suffit ! s'écria l'esclave avec force.

Elle se retourna et flanqua un coup de pied circulaire dans la mâchoire de son maître, qui recula lâchement et désigna les deux jeunes filles du doigt :

- Capturez-les !

Elle aida rapidement l'autre à se relever et fit craquer sa nuque en se mettant en position de défense. Observant ses ennemis avec attention, elle vit une brèche dans leur attaque.

Fuir était lâche, mais c'était une stratégie lors d'une capture, et surtout lorsqu'une situation était désespérée. Wok prit la coureuse par la manche et hurla :

- Repli stratégique !

Avant de la tirer entre deux mercenaires, de les dépasser, et de s'enfuir en courant comme une dératée de long de la ruelle, jusqu'à un trou dans le mur qu'elle avait repéré plus tôt en allant voir Isturr après sa victoire. Elle poussa la jeune coureuse à l'intérieur, s'engouffra à son tour et se vida comme un ballon de baudruche. Les pas de course des mercenaires les dépassèrent, bientôt suivis du grognement caractéristiques d'Isturr.

Lorsque tout danger fut écarté, Wok posa sa tête contre la paroi du trou, la releva pour regarder la coureuse et dire :

- Je m'appelle Wok. Merci pour le coup de main. T'avais un bon timing.

HRP : C'était bien Isturr. Ca te convient comme solution, la fuite? x)
Revenir en haut Aller en bas
http://laboucledu131102-rpg.forumactif.com
Kelly Grey
Citoyen


Messages : 12
Date d'inscription : 07/01/2018
Age : 15
Localisation : Dans l'espaaaaace !!

MessageSujet: Re: Une ruelle peu fréquentée, derrière l'arène   Sam 24 Mar - 12:03

NAON !!!!!!! J'ETAIS EN TRAIN DE BOSSER DESSUS ET TOUT S'EST EFFACE !!!!!!!!

Bon bah je r'commence hein
Revenir en haut Aller en bas
Kelly Grey
Citoyen


Messages : 12
Date d'inscription : 07/01/2018
Age : 15
Localisation : Dans l'espaaaaace !!

MessageSujet: Re: Une ruelle peu fréquentée, derrière l'arène   Sam 24 Mar - 13:50

Kelly était un peu étourdie. Un instant, elle était maintenue au sol par deux mercenaires, et son fournisseur en pièces mécaniques s'approchait d'elle avec la ferme intention de la tuer et la seconde d'après, elle se retrouvait coincée dans un trou du mur, entre la paroi rugueuse et la pilote qui lui disait :

- Je m'appelle Wok. Merci pour le coup de main. T'avais un bon timing.

Kelly secoua la tête pour s'éclaircir les idées et répondit :

- Je m'appelle Kelly. Kelly Grey. Ca fait deux fois que je t'aide.

Ce n'était pas très charitable mais Kelly n'avait pas pu s'en empêcher et il y avait une bonne raison à cela, qui était qu'à cause de Wok, elle se retrouvait dans une situation très délicate. Elle hésita avant de lui expliquer :

- Ma soeur, que tu as vue au début de la course, s'appelle Kaya. Nos parents possèdent une ferme dans la campagne, à l'extérieur de la ville. Notre mère a eu un accident il y a six ans et est handicapée. Notre père enchaine les petits boulots. Kaya et moi, la plupart du temps, on s'occupe de la ferme. On participe aussi à toutes les courses. C'est une sacrée source de revenus. Je sais pas ce qu'on va faire sans. En plus papa avait parié sur nous, il va perdre beaucoup d'argent...

Elle marqua une pause qui lui permit de réaliser que la situation était encore plus désespérée que cela.

- Et maintenant, Isturr va vouloir ma peau...

Survivre sur cette planète ne serait décidément pas une mince affaire.

Elle se secoua. Même si l'avenir paraissait sombre, ce n'était pas une raison pour pleurer dans un coin... Ou en l'occurrence, dans un trou du mur.

- Allez. On va pas rester là éternellement.

- Je sais pas où aller.

Au silence qui suivit cette remarque, et à son ton sec, Kelly comprit que Wok n'avait pas l'habitude d'admettre ce genre de détails matériels.

- Moi si. Mon module est garé pas très loin.

Elle était en effet presque revenue à son point de départ lorsque les cris de rage de Wok avaient attiré son attention.

La jeune fille ne dit rien mais Kelly la sentit très peu motivée à accepter son aide une troisième fois. Question de fierté, sans doute, songea-t-elle.

- Allez, insista-t-elle. Tu vas pas rester ici, et tu viens de dire que t'avais aucun point de chute. Moi non plus, je vais pas rester ici, mais moi je sais où aller. Au point où on en est, autant mettre en commun nos ressources, tu crois pas ?

Et, comme Wok semblait encore réticente, elle ajouta :

- Si t'as une meilleure idée, vas-y, je t'en prie. Mais je te laisse pas ici toute seule, je te préviens.

Wok lui lança un regard dûr. Kelly soupira et insista :

- Allez, viens avant qu'ils ne reviennent.

La jeune fille finit par céder et se glissa hors du trou. Kelly la suivit et prit le commandement des opérations. Elles arrivèrent au module sans encombre, s'y installèrent, et le véhicule démarra en trombe sous la conduite experte de la jeune pilote.

- On va où ? hurla Wok pour couvrir le bruit du moteur et du vent.

- Chez moi, répondit Kelly.

La jeune fille semblait réticente à cette idée et après ce qu'elle lui avait expliqué, Kelly la comprenait. Elle chercha cependant à la rassurer :

- Ne t'inquiète pas, ça va bien se passer. Maman t'accueillera probablement sans poser de questions, et Kaya comprendra quand je lui expliquerai...

- Et ton père ?

Ca, c'était plus délicat. Autant Kaya saurait ce que Kelly avait ressenti, autant elle avait souvent l'impression que leur père n'était pas branché sur la même longueur d'onde...

- Je ne pense pas qu'il comprenne, mais il me fait confiance.

Wok ne dit rien pendant un petit moment puis reprit :

- Et après ? On ne pourra pas rester cachées chez toi éternellement, et puis Isturr finirait bien par nous y retrouver...

Kelly ne répondit pas tout de suite.

- On verra ça à la maison, dit-elle enfin.



HRPG : Mais non, c'est pas la fuite, c'est le "repli stratégique" x)
Au fait, si tu en as besoin : la mère de Kelly et Kaya est en fauteuil roulant parce qu'elle est paraplégique (à moins que ce ne soit tétraplégique ? Enfin elle a une moitié du corps paralysée et l'autre moitié fonctionnelle) et elle est un peu "folle", depuis l'accident. En fait, elle dit des choses complètement hallucinantes du genre "ma fille sera un Jedi". Elle est parfaitement saine d'esprit mais son entourage ne s'en rend pas compte parce qu'elle se comporte bizarrement.


EDIT : ça te va comme ça ?


Dernière édition par Kelly Grey le Sam 24 Mar - 14:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Wok Anitaka
Esclave
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : Ici et nulle part en même temps. Enfin derrière toi sur le moment...

MessageSujet: Re: Une ruelle peu fréquentée, derrière l'arène   Sam 24 Mar - 14:04

Non, je ne viens pas pour répondre tout de suite, simplement j'ai un problème avec ton post... En effet, tu fais beaucoup parler Wok et tu lui fais reconnaître beaucoup. Wok est bien plus silencieuse et ne voudra pas avouer ses dettes. Elle les paiera plus tard. Elle va y penser, mais bon... Et donc je voudrais que tu modifies en la faisant moins interagir, plus avec un regard dur et moins de réactions. Peut-être juste lâcher qu'elle a une idée pour aller chez toi, mais je pensais plus que le module aurait été volé par Isturr...

Je suis vraiment désolée, je suis énervante avec ça x)
Revenir en haut Aller en bas
http://laboucledu131102-rpg.forumactif.com
Kelly Grey
Citoyen


Messages : 12
Date d'inscription : 07/01/2018
Age : 15
Localisation : Dans l'espaaaaace !!

MessageSujet: Re: Une ruelle peu fréquentée, derrière l'arène   Sam 24 Mar - 14:25

Le module, c'est celui de Kelly. Je me disais qu'on pouvait aller chez elle, réfléchir, et que Wok pourrait suggérer de tuer Isturr (avec dans l'idée de refiler l'argent qu'elles pourraient lui prendre à la famille Grey, en compensation, mais elle le dirait pas à Kelly) mais après elles seraient "un peu embêtées" avec la justice donc faudrait trouver un moyen de euh... Ficher le camp ? Et comme on aurait pas de vaisseau (ben si, les modules, mais pour aller dans l'espace c'est pas hyper-pratique) c'est là qu'on ferait intervenir Nym, July et Xun.

Et oui, j'vais modifier tkt Wink
Revenir en haut Aller en bas
Wok Anitaka
Esclave
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : Ici et nulle part en même temps. Enfin derrière toi sur le moment...

MessageSujet: Re: Une ruelle peu fréquentée, derrière l'arène   Sam 24 Mar - 19:53

On était arrivées dans la maison de... Kelly. Je lui devais sûrement quelque chose, mais pour moi ça n'avait pas beaucoup de valeur. En fait, à mes yeux, je ne lui devais rien : elle m'avait aidée à m'échapper de la prise d'Isturr, je lui avait sauvé la vie. Et pour ce qui était de la deuxième dette... Au début, je n'avais pas compris. Mais lorsqu'elle m'avait parlé de la course, ça m'était revenu. Pour moi, le fait qu'elle m'ait laissé gagner n'était pas une dette : c'était son choix et je n'y avait rien gagné, à part peut-être de la satisfaction.

J'entrai dans une demeure pas très riche ni moderne, de classe moyenne. Kelly appela :

- Maman ! Kaya ! Papa !

Une petite gamine que j'avais vu plus tôt sur la piste de course arriva en courant, puis s'arrêta face au tableau qu'on faisait, moi et la coureuse. Pleines de poussières, moi avec un col trop étendu, des lunettes crasseuses sur mon crâne presque nu, une respiration saccadée pour chacune d'entre nous en un peu de suie au niveau des mollets, à cause du module. J'avais pas de chaussures et un pantalon à moitié déchiré, un draps vulgaire en guise de haut et... c'était à peu près tout.

La petite avait la tête de quelqu'un qui attendait qu'on lui dise que c'était une blague. Je lui lançai un regard noir avant de la dépasser pour arriver dans le salon.

Là, je vis un homme et une femme dans un fauteuil à roulettes rouillées. L'homme fit exactement la même tête que la petite fille, mais la femme, qui devait être la mère des fillettes, me fit un grand sourire et me dépassa pour dire quelque chose à ses filles, que je n'entendis pas.

Non, moi j'avais déjà sali la moitié du salon pour regarder à chaque fenêtre qu'il n'y avait personne. Puis je m'assis dans un coin pour réfléchir à ce que j'allais faire. Je n'étais pas du genre à partager mes plans avec le premier venu, et je préférait méditer seule sur la manière d'assassiner Isturr. Oui, j'avais toujours l'intention de l'assassiner. Kelly discutait avec sa mère, pendant ce temps, et je me surpris à leur jeter des regards en biais, pas très amicaux.

Cette scène dura un petit bout de temps, mais entre-temps, le père et la soeur étaient venus demander des explications à... Kelly. Moi je continuai de regarder à travers les fenêtres.

Soudain, j'entendis le vrombissement d'un moteur, un rire parfaitement reconnaissable.

Isturr.

Il passait, et je savais qu'il avait du flair, qu'il saurait que c'était cette maison-là. Ce n'était le combat de personne d'autre que moi. Il semblait seul. Je ressentis des picotements dans le dos en souvenir des coups administrés.

Une rage folle s'empara de moi. Je me souvins des autres esclaves, je me souvins du manque de sommeil, des travaux incessants, de l'abomination que c'était de devoir lui obéir, ou simplement d'entendre sa voix m'appeler par un mot qui ne me revenait pas.

Je me releva d'un coup, et courrai en direction de la sortie avec l'intention ferme de le tuer.

HRP : Je poste là, continue sur un autre sujet si ça te gêne de changer d'endroit mais pas de sujet. Et autre : si Kelly décide de la retenir, Wok va tout faire pour se dégager. Elle va rien dire, seulement se débattre. Ce serait cool qu'Isturr intervienne aussi.
Voilà j'espère avoir fait assez large pour ta réponse. Dis moi si ça va pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://laboucledu131102-rpg.forumactif.com
Kelly Grey
Citoyen


Messages : 12
Date d'inscription : 07/01/2018
Age : 15
Localisation : Dans l'espaaaaace !!

MessageSujet: Re: Une ruelle peu fréquentée, derrière l'arène   Dim 25 Mar - 16:37

Isturr. Ce rire était reconnaissable entre mille. Même Kaya le savait car elle demanda à sa soeur :

- Qu'est-ce qu'il fiche là, lui ?

Kelly se mordit la lèvre et marmonna rapidement :

- C'est une très longue histoire, disons seulement qu'il veut notre peau, à Wok et moi.

- Mais qu'est-ce que vous lui avez fait ? s'affola leur père.

- Eh bien, on a mis le nez dans ses affaires et ça lui a pas plu...

Son père commença à froncer les sourcils mais leur mère l'interrompit en posant une main sur son bras.

Alors seulement Kelly se rendit compte que Wok s'était levée et marchait vers la sortie comme un automate. Elle bondit sur ses pieds et se plaça de manière à la retenir.

- Wok...!

Mais la jeune fille ne voyait rien, n'entendait rien, ne réagissait plus. Elle se débattit de toutes ses forces contre la poigne de Kelly. La jeune pilote articula alors à toute allure :

- Wok, écoute, tu ne peux pas y aller, n'y retourne pas, s'il te plait, tu peux rester avec nous, tout va bien se passer, je te le promets, on formera une famille, tu n'as pas à retourner vers lui, il...

Une sensation poignante de haine l'envahit. Elle recula, sans la lâcher.

- Qu'est-ce que je t'ai fait, Wok ? Pourquoi tu me détestes ?

Elle ne comprenait pas, ne voyait pas ce qu'elle avait pu faire de mal, elle avait seulement voulu aider Wok...

Et puis tout devint clair. Ce n'était pas contre elle que la colère de la jeune fille était dirigée. Tenant toujours le poignet de l'ancienne esclave, elle se retourna à la recherche de soutien, oubliant que sa famille ne pouvait pas comprendre ce qu'il se passait. A sa grande surprise, elle se retrouva face à une dague, très longue et acérée. A l'autre bout de la dague se trouvait sa mère.

Kelly hésita avant de prendre l'arme.

Et relâcha le poignet de Wok.

La jeune fille se précipita vers la sortie, dague en main.


HRPG : Voili-voilà, ça te va ?
Je voudrais qu'on ne parte pas tout de suite, j'aimerais bien une scène avec la mère de Kelly si ça ne te dérange pas ? J'ai envie qu'elle donne à Wok tout ce dont elle aurait pu manquer pendant toutes ces années, à commencer par l'amour d'une mère... vwiii c'est mignon x)
Revenir en haut Aller en bas
Wok Anitaka
Esclave
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : Ici et nulle part en même temps. Enfin derrière toi sur le moment...

MessageSujet: Re: Une ruelle peu fréquentée, derrière l'arène   Dim 25 Mar - 20:29

Mmmh... Juste une question avant de reprendre, c'est bien Kelly qui a l'arme? Si oui, la réaction de Wok risque d'être plus négative, mais je trouve ça cool x) alors laisse comme c'est, qui que ce soit qu'ait l'arme en main.

Pour ce qui est de laisser Wok avec la mère ben.... Mouibofff. L'affection maternelle, Wok a pas l'habitude, et elle risque d'avoir une réaction assez violente si elle s'attend pas à ce que la mère fasse ça... Et elle s'y attendra sûrement pas. Peut être plus une confrontation au père, ou un petit moment avec la sister pendant le calme, mais rien de plus... Wok ne connait cette famille que depuis quelques minutes, et elle se laisse pas forcément lire comme dans un livre ouvert. Elle sera plutôt agressive, silencieuse et elle ne veux pas remplacer ce qui lui a manqué, elle veut le retrouver, ou du moins ce qui existe encore. En plus clair, elle veut revoir ses frères.

Vala, désolée de casser un peu le délire ^^', c'est pas le but, mais j'aimerai respecter le comportement de Wok... Ce qui serait pas le cas si elle faisait confiance à quelqu'un qui tente d'être sa mère en deux secondes x)
Revenir en haut Aller en bas
http://laboucledu131102-rpg.forumactif.com
Kelly Grey
Citoyen


Messages : 12
Date d'inscription : 07/01/2018
Age : 15
Localisation : Dans l'espaaaaace !!

MessageSujet: Re: Une ruelle peu fréquentée, derrière l'arène   Dim 25 Mar - 20:37

Nan mais tkt, je me suis mal exprimée. Justement, la mère de Kelly est amicale envers Wok, mais la réaction de Wok, je te laisse l'inventer...

Sinon, c'est Wok qui a l'arme, Kelly lui a passée x)

Après on pourra essayer de retrouver les frères de Wok si ça te dit ?

Mais ce serait bien que Wok apprenne à faire confiance à Kelly avant Wink

Tkt, respecte son caractère, rien ne presse.
Revenir en haut Aller en bas
Wok Anitaka
Esclave
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 07/01/2018
Localisation : Ici et nulle part en même temps. Enfin derrière toi sur le moment...

MessageSujet: Re: Une ruelle peu fréquentée, derrière l'arène   Lun 26 Mar - 18:35

La créature était là, devant moi, un sourire au lèvres, s'appuyant sur mon vieux module comme s'il attendait un client.

Tout à coup, je ne vis pas l'utilité de l'arme dans ma main droite et la jetai au sol en poussant un puissant cri de rage. L'instant d'après, je faisais tomber Isturr au sol et un millième de seconde plus tard, je lui assénai un coup de point en plein milieu de sa figure écrasée. Et je recommençaI. Encore et encore. Je martelais le monstre de coups, je le défigurais, je voulais lui faire mal. Même quand je ne le sentis plus se débattre, je continuais. Je le tuais petit à petit à la force de mes poings, sans penser une seule seconde aux conséquences.

Je perdais la notion du temps, et ce qui marqua la fin de cet assassinat fut la force qui me manqua. Je frappais de moins en moins vite, puis j'assénais un ultime coup à mon ancien maître, le poing laissé enfoncé dans sa figure tandis que je reprenais ma respiration.

Il pensait sûrement que j'étais dépendante de lui, que j'allais revenir, ou alors qu'il était tout puissant. En réalité, peut m'importait ce qui lui était passé par là tête pour venir me récupérer seul, il avait eu tord et l'avait payé. Je me redressai, le regard toujours fixé sur la figure d'Isturr, puis détourna vivement le regard.

Je savais ce qu'il le restait à faire.

Je fis dos à mon meurtre, et pour moi, symboliquement, à mon passé. Je devais retourner à la boutique et libérer les quatre autres. Ensuite, chacun partirait retrouver ce qu'il lui restait, ou au moins, s'en irait. Et je savais, même sans leur avoir parlé, que ce désir brûlait aussi ardemment en chacun d'eux qu'en moi.

Je redressai la tête, et m'apprêtais à partir.

HRP : là, j'imaginais bien que Kelly la retienne, mais c'est toi qui voit.
Revenir en haut Aller en bas
http://laboucledu131102-rpg.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une ruelle peu fréquentée, derrière l'arène   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une ruelle peu fréquentée, derrière l'arène
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La salle derrière l'arène de Cramoisil
» Chronologie explicant le massacre de la Ruelle Vaillant
» C'était il y a 20 ans; massacre à la ruelle Vaillant!
» Une ruelle sombre
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RPG Star Wars - 200 ans plus tard :: Tatooine :: Bas-fonds de Mos Espa-
Sauter vers: